poŽzie in beweging

vraag 8

Fantasy

 

There is a melody for which I would surrender
All Rossini, all Mozart, all Weber,
An ancient, langorous, funereal tune,
With hidden charms for me alone.
And every time I hear that air,
Suddenly I grow two centuries younger,
I live in the reign of Louis the Thirteenth.
A green slope yellowed by the sunset,
Then a brick castle with stone corners,
Its panes of glass stained by ruddy colors,
Encircled by great parks, and a river
Bathing its feet, flowing between flowers.
Then I see a fair-haired, dark-eyed lady
In old-fashioned costume, at a tall window,
Whom perhaps I have already seen somewhere
In another life. .. and whom I remember!

Fantaisie

 

Il est un air pour qui je donnerais
Tout Rossini, tout Mozart et tout Weber,
Un air très vieux, languissant et funèbre,
Qui pour moi seul a des charmes secrets.
Or, chaque fois que je viens à l'entendre,
De deux cents ans mon âme rajeunit:
C'est sous Louis-Treize... -et je crois voir s'étendre
Un coteau vert que le couchant jaunit;
Puis un château de brique à coins de pierre,
Aux vitraux teints de rougeâtres couleurs,
Ceint de grands parcs, avec une rivière
Baignant ses pieds, qui coule entre des fleurs.
Puis une dame, à sa haute fenêtre,
Blonde aux yeux noirs, en ses habits anciens...
Que, dans une autre existence, peut-être,
J'ai déjà vue -et dont je me souviens!